Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 17:33

 

 Poule Appenzelloise naine, fauve cailloutée.

 

 

OBTENIR DES OEUFS, MÊME EN HIVER

 

  Il est souvent décourageant de voir des poulaillers peuplés de poules productives au printemps, dégénérer lamentablement en hiver. Trop souvent, on est à même d'observer ce tableau sans espoir : cous déplumés, troubles respiratoires, etc… Et pourquoi ? Bien souvent, ce n’est la faute ni de la nourriture, ni des volailles elles-mêmes, ni du poulailler, mais de l’éleveur qui ne prévoit pas le danger, qui ne le reconnaît pas et ne l’écarte pas.

Voici quelques conseils pour éviter tout cela :

1. Supprimer tout courant d’air dans le poulailler, source de problèmes respiratoires. Un simple coryza attrapé en fin d’automne peut porter aux poules un coup dont l’effet se fera sentir plus ou moins pendant tout l’hiver.

2. Ne passer que lentement de la rationcroissance à la ration pondeuse. Eviter toute alimentation qui a pour effet d’augmenter trop vite la productivité des pondeuses (l’hiver est long, il pourrait se produire un effondrement de la production).

3. Ne pas donner d’eau chaude aux poules. Les réchauffeurs d’eau de boisson ont leur place dans le débarras, non dans un poulailler. L’eau de boisson ne doit être tiédie que si elle est vraiment froide comme la glace ou même gelée. N’ayez donc pas tellement peur de l’eau froide.

4. Un accroissement de la portion d'aliment est très avantageux et cela tout particulièrement pour les poules qui n’ont pas le poids normal. Donnez-leur assez de nourriture pour que toutes les volailles puissent manger à discrétion.

5. Allumez l’éclairage le matin. Les volailles apprécient moins l’éclairage du soir. Augmentez la durée de la journée jusqu’à 14 heures au maximum par l’éclairage. Ne pas pousser au maximum avant Noël. Eteignez les lumières ponctuellement, de préférence au moyen d'un chronorupteur.

6. Présentez la nourriture aux volailles dans des mangeoires où elles mangent volontiers et qui ne peuvent être souillées.

7. Enfin, notez avec soin : ne jouez pas tous vos atouts en une seule fois ou trop tôt. Ne les utilisez que si la production des œufs n’est pas satisfaisante ou menace de diminuer. Faites en sorte que les facteurs air, lumière, nourriture et eau jouent ensemble en s’équilibrant. Avec des yeux bien ouverts et un esprit lucide, on peut arriver au moins à une ponte de 45 ou 60% de la normale pendant l’hiver, selon l’effectif en jeunes et vieilles poules et aussi suivant le degré de sélection pour la production, des sujets en question.

 

Poule Bourbonnaise

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dcrid57 07/12/2012 21:19

Bonsoir.

Toujours très intéressant de découvrir d'autres sites ou blogs permettant aux novices et ceux chevronnés d'ajouter toujours plus pour apprendre davantage.

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories