Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 15:59



AMENAGEMENTS DE LA VOLIERE

 

Avant d'entreprendre des plantations dans une volière, il faut bien réfléchir et savoir quel­les sortes d'oiseaux on veut y mettre.

Pour les Perruches et Perroquets il est inu­tile de la planter, car tout serait mis en mor­ceaux en peu de temps. Ne pas mettre non plus des faisans dans une volière plantée, car ils auraient vite fait de dénuder les branches.

On peut procéder aux plantations en au­tomne avant le froid ou au printemps, avant la venue en sève. A part les arbustes on peut aussi y mettre de l'herbe sur une surface correspondant au tiers de la volière, le reste étant recouvert de sable, pour les cailles en particulier qui aiment se vautrer dans celui‑ci.

Mettre comme en volière intérieure des petits blocs de rocher, des vieilles souches vermou­lues, du terreau de forêt, des feuilles mortes en décomposition. Pour la plantation, le su­reau est à conseiller, car il attire de nombreux insectes (pucerons). Les thuya, sapin, lierre, fougères, rhododendron, troène, cyprès, épi­céa, genévrier, palmier, ligustrum, genêt, per­mettent aux oiseaux d'y faire leur nid.

Un bassin en béton ou en matière plastique, de 5 cm environ de profondeur, sera bordé de gazon, ce qui fera un bel effet. Prévoir une por­te coulissante afin que les oiseaux puissent rentrer dans l'abri et sortir à leur guise et, s'ils sont en surnombre, pour pouvoir fermer afin de les attraper plus facilement, dans un es­pace plus restreint.

A l'intérieur il doit être possible de chauffer par mauvais temps ou en hiver avec des lampes infra‑rouge qui produisent de la chaleur ; en même temps, les rayons qu'elles dégagent sont salutaires pour les oiseaux malades ou qui ne sont pas en parfaite condition. Ces lampes sont utilisées avec succès pour l'élevage des poussins, cailles, faisandeaux.

Pour l'eau, on peut prévoir deux installa­tions à leur disposition.

Un bassin en béton avec le rebord arrondi vers l'intérieur afin que les jeunes ne puissent se noyer. Si l'on plante de l'herbe tout autour, cela évitera que l'eau soit salie par la terre ou le sable, et comme les oiseaux se baignent, elle poussera d'autant mieux.

On peut mettre en plus, afin qu'ils aient toujours de l'eau fraîche à leur disposi­tion, un petit récipient de 10 cm de diamètre et de 3 à 4 cm de haut, et dans celui‑ci on place un caillou qui doit avoir la hauteur du niveau de l'eau. Une bouteille remplie d'eau, fixée à une planche est retournée, le goulot reposant sur le caillou.

Si la construction du nid s'effectue dans un endroit non abrité de la volière, mettre au‑des­sus de cet emplacement sur le grillage, des tuiles en verre, ou un panneau vitré, ou encore une plaque d’ onduline transparente, pour empêcher la pluie de tom­ber sur le nid. On peut par ailleurs planter quelques ro­seaux si l'on veut élever des oiseaux qui ni­chent au bord de l'eau.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories