Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 16:43


REUSSIR L’ELEVAGE DU PIGEON JACOBIN OU CAPUCIN

 

1) Asseyez‑vous, détendez‑vous et chas­sez de votre esprit tout ce qui n'a pas trait aux Jacobins.

2) Choisissez la couleur ou les couleurs que vous souhaiteriez élever et constituez le meilleur stock que vous puissiez vous offrir ou celui qui, financièrement, est à vo­tre portée.

3) Les cages individuelles de 1 m X 1 m sont idéales quant au bien être d'un cou­ple de Jacobins.

4) Il existe plusieurs races pouvant faire office de nourriciers, mais il semblerait que les pigeons voyageurs soient les meilleurs. Parfois, il est possible de laisser un cou­ple de Jacobins s'occuper d'un petit et confier l’autre à des parents adoptifs, mais il est préférable de laisser faire ces derniers.

5) Voici l'extrait d'un article écrit en 1980 par Bud Straub, véritable source de rensei­gnements fournis par les plus grands éle­veurs de Jacobins.

Si vous voulez substituer les oeufs lors­que vous vous servez de parents nourri­ciers, n'oubliez pas que le décalage entre les deux pontes (Jacobins/parents adop­tifs) ne doit pas excéder trois jours. En effet le lait de pigeon n'est utilisable qu'un court laps de temps, et les jeunes ne peuvent survivre sans lui.

6) Coupez ou mettez en ordre les plu­mes de la zone du cloaque pour qu'il n'y ait pas de problème de fertilité. Je vous recommande, cependant, pour vous se­conder dans cette tâche délicate, de faire appel à un ami afin de ne pas blesser l'ani­mal.

7) Vos Jacobins devant être en parfaite santé, n'hésitez pas à effectuer un deuxième contrôle dans le but de vous as­surer qu'ils sont en aussi bonne condition que possible et qu'il s'agit bien d'un mâle et d'une femelle.

8) Cet article et ses petits trucs s'adres­sent surtout aux débutants et aux futurs éle­veurs de Jacobins. Quand vous examine­rez le couple que vous aurez choisi, si vous n'êtes pas sûr de ce que vous faites, appe­lez l'éleveur de Jacobins le plus proche pour demander son aide en matière d'accouple­ment ou la personne qui vous aura vendu vos pigeons afin de suivre ses instructions et de bénéficier de son expérience.

9) Voici un truc donné par deux des plus grands éleveurs de Jacobins. Quand vous procédez à l'accouplement de deux pigeons, vérifiez bien que vous êtes en possession de sujets présentant tous les éléments, à savoir un bon collier, un chaperon élégant, une jolie crinière, ainsi que de belles plu­mes dures et longues. La rosette a aussi son importance car la façon dont elle se présente contribue à assurer la qualité du profil de l'oiseau. J'ai souvent admiré cette particularité chez les Jacobins. Mais atten­tion, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ; il n'est pas indispensable que cha­cun des deux partenaires possède toutes ces qualités mais plutôt que le couple formé rassemble ces caractéristiques. Il est évi­dent que s'ils sont tous les deux dotés d'une crinière médiocre, cela affectera la descen­dance.

10) Les pédigrees (soit que vous achè­terez, soit que vous composerez) sont la seule manière de conserver toutes les in­formations se rapportant à chacun de vos sujets, renseignements qui vous seront précieux lorsque surgiront des pro­blèmes embarrassants

11) Il existe diverses sortes de nids que l'on peut employer indifféremment. Les co­peaux, auxquels on mélangera un peu de poudre insecticide non toxique, constituent le meilleur moyen de garnir un nid en respectant sa forme creuse, tout en maintenant les oeufs bien en place, sans qu'ils ne s'abîment.

12) Quand les choses commencent à se déclencher et que les oeufs arrivent, véri­fiez au bout de quelques jours d’incubation si ces derniers sont fécondés, réinstallez dans le nid les jeunes qui auraient pu s'écarter durant la journée, con­trôlez les nids et assurez‑vous que les pe­tits s'alimentent ou sont bien nourris, etc.

13) Equipez votre pigeonnier d'une cage de sevrage dans laquelle vous placerez les jeunes (mâles et femelles) capables de manger tout seuls ; si les petits en ques­tion ne savent pas boire, plongez leur le bec dans l'abreuvoir afin de les inciter à le faire.

14) Il est préférable de vermifuger les pi­geons avant de les accoupler ; de plus, cela accroît l'éclosabilité des oeufs. Leur don­ner du vermifuge une fois par mois les aidera à ne pas connaître de problème particulier durant la mue et à avoir une bonne santé en général.

15) Efforcez‑vous de maintenir votre pigeonnier aussi propre que possible et prenez soin d'éliminer tous les parasites qui s'y trouvent. Vous devez penser avant tout au bien être et au confort de vos Jaco­bins qui sont des oiseaux délicats qui réclament, vous l’avez compris, une attention particulière.


 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bonnefond 09/03/2013 18:02

bonjour
je me permet de vous se message ,pour juste une petite question!!,j'ai un pigeonnier et je voulais savoir si se genre de pigeons pouvais vivre en liberté en pleine nature?
merci

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories