Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 17:26


CONSEILS CUNICOLES I 

 Le lapin exige de l'aliment granulé

Il est facile de remarquer que le lapin a de l'aversion pour l'aliment en farine à tel point que la consommation peut baisser très rapidement. C'est pourquoi on lui offre de l'aliment granulé.

Les résultats obtenus jusqu'à présent montrent que des diamètres de 2,5 et de 5 mm conduisent  à des consommations comparables. Par contre une diamètre plus gros favoriserait le gaspillage qui d'ailleurs est lié aussi à la longueur du granulé. En effet, le lapin en croque une partie ; le reste  qui tombe dans la litière ou à travers le grillage est perdu. C'est pourquoi la longueur du granulé ne devrait pas dépasser 10 ou au grand maximum 12 mm.

 

L'élevage du lapin demande beaucoup de temps

Le lapin réclame un somme considérable de manipulations et d'interventions. En se limitant  aux simples opérations liées à la reproduction, sans parler de la distribution des aliments, de l'enlèvement des déjections, de la tenue des fichiers... une unité de cent mères demande 2 heures de présence par jour. Il faut mener la femelle au mâle, assister à la saillie, la ramener dans sa cage, faire renouveler l'opération en cas de refus, c'est-à-dire deux fois sur trois. Près de 15 jours après la saillie, vous devez palper, représenter au mâle les femelles vides, vérifier le nid de mise bas. Et comme la saillie doit être prévue le jour même ou au plus quelques jours après la mise bas, le cycle recommence sans même que vous vous en soyez aperçu.

Pour cent mères, certains comptent ainsi le temps passé par jour pour surveiller la reproduction :

- l'accouplement 1 heure,

- la palpation 10 minutes,

- l'aménagement des boîtes à nid 30 minutes,

- le sevrage 25 minutes,

soit 2 heures par jour.

Cette répartition toute théorique qu'elle est a le mérite de montrer qu'une unité de cent mères prend chaque jour une fraction non négligeable de temps. Et cet exemple nous prouve que contrairement  au poulet de chair, les lapins se conduisent comme des individus, non pas comme un troupeau.

Augmentez donc prudemment vos effectifs de lapins en fonction de vos disponibilités en main-d'oeuvre.

 

Si vous désirez loger des lapins dans un bâtiment existant

Des bâtiments anciens devenus inutilisés peuvent être aménagés pour recevoir des lapins dans la mesure où :

- le plafond se prête facilement au nettoyage et à la désinfection. Ceux qui sont en paille et en fourrage sont à proscrire en raison de la réserve microbienne qu'ils finissent par constituer ;

- les murs sont exempts de crevasses et lisses pour assurer un lavage commode et efficace ;

- les ouvertures (portes, fenêtres...) ferment correctement pour éviter les courants d'air, auxquels le lapin est particulièrement sensible, et la pénétration des insectes, vecteurs de certaines maladies, comme la myxomatose. Au besoin, il est nécessaire de prévoir des moustiquaires au niveau des entrées d'air ;

- la ventilation naturelle est suffisante sans être excessive ;

- le sol est imperméable pour être lavé à grande eau.

Dans l'affirmative, vous pouvez alors compter 2 mètres carrés  par reproductrice.

L'eau est évidemment indispensable pour le nettoyage et l'approvisionnement des animaux réalisé par des tétines automatiques à double clapet ou par des abreuvoirs à niveau constant à flotteur.

Il vous suffit alors de disposer vos cages de telle sorte qu'elle ne se balancent pas sous l'influence des mouvements animaux. Sachez qu'elles doivent  être amovibles, indépendantes les unes des autres pour pouvoir être sorties à mesure qu'elles sont sales, lavées dehors sous pression d'eau, passées à la flamme pour en faire disparaître les poils.

Elles doivent être placées de manière à permettre l'évacuation des déjections à leur aplomb et l'examen de celles-ci. Un coup d'oeil sous les cages permet  à l'éleveur de repérer les diarrhées, de même que les manques d'eau ou les fuites d'abreuvoir ou le gaspillage excessif de granulés. Plus tôt on s'aperçoit de ces anomalies, plus tôt on peut y remédier.

 

Si l'appétit de vos lapins diminue ...

Des baisses brutales de consommation s'observent parfois sur tous les lapins d'un élevage. Plusieurs causes peuvent être invoquées :

- Tout d'abord le changement de livraison, et c'est pourquoi vous devez mélanger le reste de la livraison précédente avec la nouvelle  pour que le changement inévitable de goût soit progressif.

- C'est peut-être un manque d'eau ou la présence d'une eau de mauvaise qualité. N'oubliez pas que les lapins boivent beaucoup et qu'ils doivent avoir de l'eau en permanence à leur disposition.

- Le sens gustatif et l'odorat du lapin sont très développés et il est à même de repérer dans un aliment la présence de moisissure. En particulier, un tourteau d'arachide pollué à l'aflatoxine suffit à faire baisser la consommation immédiatement, de façon très brutale. C'est pourquoi il faut réserver au lapin des aliments fabriqués avec des matières premières d'excellente qualité.

Le lapin est naturellement névrosé, mais il devient encore plus capricieux lorsqu'il est placé dans des conditions de production très intensives.

 



Partager cet article

Repost 0
Published by - dans LAPINS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories