Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 16:37


Photo extraite du blog de Jean-Marc, avec l'aimable autorisation de son auteur.


L'ELEVAGE DU DIAMANT MANDARIN

 

Originaire d'Australie, le Diamant Mandarin est de la famille des Estrildinae. Sa taille est d'environ 10 cm. A l'état sauvage, il est gris et il est facile de reconnaître la femelle du mâle.

L'élevage de ces oiseaux est passionnant et on peut se demander, étant donnée la grande variété des mutations si cet oiseau ne prendra pas, un jour prochain, une plus grande place dans les élevages. Nous ne nous étendrons pas à parler de ces mutations, le but de cet article étant de parler surtout de l'élevage de ces oiseaux.

Bien qu'il puisse vivre et se reproduire en colonies, l'élevage en cage par couple est nettement préférable.

 

LA CAGE

Peu exigeant, un couple sera très bien dans une cage de 50 à 60 cm de large et de haut. Tous les côtés seront "pleins" et seul, le devant sera grillagé. Une grande porte sera ouverte dans le milieu, en bas pour les soins et une autre plus petite en haut, d'une dizaine de centimètres, pour tenir le nid qui sera placé à l'extérieur, le dessus ouvrant afin de faciliter les visites et le baguage des jeunes.

 

LE NID

C'est une boîte cubique de 10 (minimum) à 15 cm de côté. Le dessus ou la moitié du derrière sera ouvrante. L'entrée sera, soit un trou de 3 ou 4 cm de diamètre, soit le devant à demi-ouvert avec un bout de perchoir pour entrer. Comme matériel de nidification, on mettra du foin fin, du gazon tondu et séché, du mouron sec, de la ficelle effilochée au choix, mais il faut éviter les matériaux trop fins comme le chanvre pour joint, le coton hydrophile qui s'attachent aux ongles et suivent l'oiseau (avec les oeufs) lorsqu'il sort du nid.

 

NOURRITURE

Sa nourriture est celle des Diamants Australiens, c'est-à-dire un bon mélange des différents millets pour 50% et 50% de moha. On ajoute à part, de préférence, de l'alpiste pure. Les graines germées sont excellentes, notamment le millet en grappes et le niger. De temps en temps, donnez en alternance soit de la pâtée canaris, de préférence avec de la carotte râpée, soit du pain trempé à l'eau qu'on vitamine avec un complexe ou germe de blé et levure de bière.

La verdure préférée est, sans conteste, le mouron blanc. Comme fruit, la préférence va aux mandarines coupées par le travers. Enfin, il ne faut pas oublier le calcaire dont ils sont de gros consommateurs pour leur taille. On le donne sous forme de coquilles d'huîtres écrasées du commerce. Inutile de dire qu'il leur faut chaque jour de l'eau propre tant pour boire que pour se baigner.

 

REPRODUCTION

Le nid fait et le premier oeuf pondu, prendre le soin d'enlever tout ce qui pourrait servir de matériau de construction sous peine de voir les oeufs recouverts par un semblant de nouveau nid ; en outre, les oeufs ne seraient pas couvés. La ponte varie de 4 à 7ou 8 oeufs. L'incubation est, en moyenne de 14 jours, quelquefois 15 ou plus, certains oiseaux ne couvant pas dès le premier oeuf. En général, il sont assez bons éleveurs, mais il y a des sujets qui sont aussi fantasques que leurs cousins, les Goulds. Il ne faut pas hésiter à éliminer ces mauvais éleveurs car il y a peu de chances qu'ils s'améliorent.

Après l'éclosion, il faut donner pâtée canaris et pain trempé vitaminé chaque jour, en plus du mélange ordinaire de graines. Si possible, un peu de nourriture vivante, notamment des asticots, mais ce n'est pas indispensable. Les jeunes sortent du nid aux environs du 24ème jour, mais ils seront nourris encore longtemps par les parents. Un bon indice pour les enlever d'avec les parents : lorsque le bec commence à rosir. SI la mère a pondu de nouveau, ils seront nourris par le père. Les jeunes seront alors mis, de préférence, en volière avec la même nourriture. Ils seront adultes à 3 mois et aptes à reproduire, mais il sera prudent  d'attendre qu'ils aient un an.

Ces oiseaux, si on les laisse faire, reproduiraient toute l'année. Il faut donc séparer les parents après la 3ème couvée afin de les conserver longtemps en bonne forme.

Il existe de nombreuses mutations et nous restons persuadés qu'il s'en produira d'autres.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maxime 26/01/2017 13:28

Vous avez l'air de vous y connaître ! J'ai quelques questions à vous poser ..
Tout d'abord j'ai depuis 5 mois 2 mandarins diamants mâles et j'ai lus qu'ils pouvaient vivre en volière extérieure alors est ce vrai ? J'habite en Auvergne et la température en Hiver descend rarement en dessous de -10, mon jardin est à l'abris du vent. Pouvez vous me donner plus d'informations sur les mandarins qui vivent en extérieur ?

Imad 22/05/2016 12:37

Peut on mettre deux femelles avec un seul mal,et deux nids

bonneville 23/04/2011 19:04


je voudrais savoir comment ca se fait mes mandarins tue les petits ils vivent dans une voliere et j en ai 17


hostyn 06/11/2010 17:54


j ai eu des mandarin il etaitous melanger m et f et cher moi dans une voliere il meurenr petit a petit esque je doit metre un mal et une femelle ensemble ou les laisser comme ca saurier vs me doner
des renseignement commen faire


Jean+Marc 07/06/2009 21:47

l'an dernier, j'ai eu plein de petits, cette année rien !!!
mauvaise année pour tous mes oiseaux; bonne soirée et pour les photos, je suis ravi, pas d'hésitations pour continuer.

vikalina 20/12/2014 14:40

peut-on imposer à nos oiseaux mandarins un partenaire?

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories