Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 17:56

 

Glosters au nid

 

ACCIDENTS DE PONTE

 

Ponte intra-abdominale :

L’ovule, au lieu d'être recueilli par le pavillon et introduit dans l'oviducte, tombe dans la cavité abdominale. S'il est sain et si cet accident reste rare, il peut rester entier et s'enkyster en se greffant sur le péritoine ou l'oviducte ou se crever. Si l'ovule pondu est infecté, il en résulte plus ou moins vite une péritonite mortelle alors que dans le premier cas, cette ponte abdominale peut rester ignorée.

 

Rétention d'oeufs et d'ovules :

Il peut y avoir arrêt du cheminement de l'ovule dans l'oviducte dans la partie sécrétant l'albumine : les ovules peuvent alors s'accumuler, s'entourer de masses fibrineuses. Il peut y avoir aussi infection avec issue fatale. Ces arrêts d'ovules peuvent être la conséquence d'une atonie de l'oviducte (fatigue, carences) ou d'une torsion ou volvulus de cet organe.

 

La rétention d'oeufs est plus fréquente que la rétention d'ovules. Elle est due soit à une fatigue de l'oviducte, soit à des oeufs anormalement gros ou ayant une mauvaise position, ce qui est plus rare .On a signalé une rétention d’oeuf par contraction de l'oviducte, attribuée au froid.

 

Cet accident est dénommé «mal de ponte» par les éleveurs d'oiseaux. La femelle qui ne peut évacuer un oeuf est inquiète,va au nid, en ressort ; elle est en boule, tremble. On conseille de la présenter en la manipulant délicate­ment, au‑dessus d'un récipient contenant de l'eau bouillante, sans la brùler.

Chez les poules, on injecte 1/2 cc de post‑hypophyse, mais cette méthode est difficile à appliquer chez les petits oiseaux, les injections étant délicates. Cette méthode est efficace, et il est regrettable que son application chez les petits oiseaux soit difficile. Certains éleveurs auraient essayé avec succès de mettre'quelques gouttes de post‑hypophyse diluée au 1/10ème dans le bec ou directement au cloaque ; l'action semble s'expliquer par une absorption par les muqueuses (et non par voie digestive, ni par un effet direct). L'extrait de post‑hypophyse n'est délivré qu'en pharmacie et sur ordonnance.                                          

 

Rupture d’oviducte :

C'est souvent la conséquence de la rétention d'oeufs. Il y a en général une péritonite mortelle et on retrouve un ou plusieurs oeufs entiers avec leur coquille, dans la cavité abdominale. Il n'y a évidemment aucun traitement.

 

Prolapsus de l’oviducte :

L’oviducte s’évagine au moment de la ponte mais reprend rapidement sa place. A la suite de pontes difficiles, il peut rester sorti et cela se complique souvent du renversement du cloaque et même de l'intestin, Lorsque le prolapsus est simple, on doit essayer de remettre l'organe en place avec un instrument arrondi enduit de vaseline. Gray a recommandé de tamponner la muqueuse avec un coton imbibé de solution d'adrénaline à 1 pour 1000. Si les cas sont fréquents, vérifier le régime alimentaire (carence possible en phosphore).

 

Pour en savoir plus afin de toujours mieux conduire votre élevage

cliquez  ICI

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories