Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 17:09

Oie-empereur.jpg

 

 

AMELIORATION DES MOYENS DE NIDIFICATION

                          DES AQUATIQUES

 

LES ILES

En raison de la protection qu'elle as­sure contre les prédateurs, une île constitue toujours un excellent emplacement pour l'éta­blissement d'un nid. S'il n'en existe pas, il sera quelquefois possible d'en créer artifi­ciellement, à condition que le plan d'eau soit peu profond et qu'il soit très abrité, faute de quoi les vagues produites par le vent ne manqueraient pas de détruire très rapidement ces aménagements. En tout état de cause, il sera toujours prudent d'entourer les îlots ar­tificiels de fascines tels que des fagots de branchages compacts.

 

LE RADEAU FLOTTANT

Sur les grands plans d'eau où il est presque toujours impossible d'établir des îles artificielles, on aura recours aux radeaux, qui ont sur les îles le grand avantage de suivre les variations de niveau d'eau. Rappelons, en effet, que lors des pluies abondantes du printemps, nombre de nids sont détruits par les crues.

Ces radeaux devront être suffisamment élevés au‑dessus de la surface de l'eau pour ne pas être « lavés » par les vagues les jours de grand vent. Quant à leurs dimen­sions, elles peuvent être variables, étant en­tendu que plus ils seront grands, plus ils pour­ront accueillir de couples nicheurs dont la proximité ne semble pas toujours constituer un handicap : il nous a été donné de voir, sur un étang, en Angleterre, un radeau oc­cupé à la fois par un couple de Grèbes, un couple de Bernaches du Canada et un autre de Cols‑verts. Les dimensions seront donc laissées à l'initiative de chacun, en fonction des matériaux dont il disposera, la moyenne souhaitable étant de 2 x 2m.

 

Radeau.jpg

 

 Le radeau se compose de deux parties:

1) La partie inférieure, qui est l'élément flottant, peut être constituée soit par un ba­teau plat, soit par des fûts en bois ou en métal, ou par des cuves diverses, soit par des plaques de polystyrène expansé, corps imputrescible ne nécessitant aucun entretien, extrêmement léger et dont la flottabilité et la tenue à l'eau sont excellentes.

Il convient cependant de protéger le poly­styrène de façon à éviter qu'il soit attaqué et détérioré par les palmipèdes qui, souvent, le consomment volontiers.

2) La partie supérieure ou plate‑forme, fixée sur l'élément flottant, sera constituée d’une surface plane en planches, en tôle, en fibrociment ou en feuilles de matière plastique. On choisira de préférence le matériau qui sera à la fois le plus léger et le plus solide. Cette plate‑forme sera équipée sur tout son pourtour d'une plan­che posée de chant, de 20 cm de haut au minimum, ou de rondins.

L'ensemble sera alors rempli de terre sur une épaisseur d'environ 25 cm. Cette terre devra garder son humidité (au besoin on percera dans le fond quelques trous de faible diamètre), et l'on y plantera une végé­tation appropriée: herbes, carex, joncs, etc.

On pourra très utilement compléter cet aménagement en disposant un ou deux pa­niers de ponte noyés dans cette végétation.

Ces radeaux seront alors conduits en pleine eau et solidement amarrés. D'une manière générale, comme tous les radeaux peuvent ne pas être occupés, on multipliera les chances en augmentant leur nombre ; cette remarque est également valable pour les îles.

 

Pour en savoir plus afin de toujours mieux conduire votre élevage,

cliquez  ICI

 

canard-mandarin03

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories