Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 17:47

 

faisan3.jpg

 

 

BIOLOGIE DU FAISAN

Le faisan aime particulièrement le sarrazin qui est la céréale la plus recherchée par ces oiseaux‑gibier ; il apprécie l'avoine et s'accom­mode, à la rigueur, de graminées de sols moins riches comme le moha.

Il lui faut aussi, des légumineuses: trèfle, luzerne, pois, lupins. Il affectionne les grands trèfles, cultivés pour la semence, où il creuse à l'automne de véritables galeries à sa taille, qui lui fournissent l'abri et la quiétude.

Les hautes tiges du topinambour, du maïs et du tournesol lui sont également favorables par leurs ombrage et leurs graines fort ap­préciées.

Toutes ces cultures, pour constituer un mi­lieu biologique parfaitement adapté au faisan, devront être bordées de forêts ou de boque­teaux, ou, à défaut, de fourrés et de ronciers où le faisan trouvera autant qu'il en désire, des perchoirs naturels.

Par nature, le faisan est polygame; le coq ne semble porter à aucune de ses poules de dilection particulière. C'est la poule seule qui construit le nid à même le sol, dans une dé­pression naturelle abritée des regards indis­crets par une haie ou un buisson.

A partir de la mi-avril, parfois un peu plus tôt, elle vient y déposer une dizaine d'oeufs d'une couleur uniforme, vert ou brun olivâtre. La couvaison se déroule, si la saison est favorable, dans le cou­rant du mois de mai. C'est encore la poule seule qui en assure l'éclosion. Lorsqu'elle quitte le nid pour prendre sa nourriture, elle recouvre ses oeufs de feuilles et d'herbes pour éviter qu'ils ne se refroidissent trop rapidement, et pour les camoufler.

 Les jeu­nes faisandeaux éclosent au bout de vingt­-quatre à vingt‑cinq jours; ils sont alors un peu plus petits que les poussins de nos poules do­mestiques, mais incontestablement plus vifs et remuants. Douze à quinze jours après leur sortie de l'oeuf, leurs ailes leur permettent déjà quelques brèves tentatives d'envol.

Le jeune reste auprès de sa mère jusqu'à l'automne, quelquefois jusqu'à l'entrée de l'hi­ver, moment où il aura acquis sa taille d'adulte. Pendant cette période, il s'émancipe progressivement de la tutelle de la poule, mais demeure cependant à proximité. Dans les premières semaines de son existence, le jeune se nourrit presque exclusivement de nymphes de fourmis ou de minuscules ver­misseaux qu'il déniche adroitement dans le sol, puis il s'accommode bien vite de l'alimen­tation des adultes, à base de graines et de baies, sans toutefois délaisser les vers et les insectes dont il demeure friand durant toute son existence.

Dans le courant de sa deuxième année, le faisan est adulte et apte à la reproduction.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cerise-deco (cerisette) 02/08/2011 22:24


bonne soirée
bisous


Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories