Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 18:37

Perruches ondulées 2

Perruches ondulées.

 

                                        COMMENT LOGER LES OISEAUX

PENDANT LES MOIS LES PLUS FROIDS

Au cours de la mauvaise saison, alors que les opéra­tions d'achat et vente sont terminées; les éleveurs peu­vent finalement se reposer pendant quelques mois en attendant le retour du printemps, et la nouvelle saison de reproduction qui les occupera pleinement. Repos relatif, bien entendu, car si les oiseaux n'exigent plus une surveillance continuelle, ils ont pourtant besoin de soins quotidiens.

Nous avons plusieurs fois répété que le meilleur système pour garder les oiseaux en parfaite san­té,  c'est de les loger en volière.

L'éleveur expérimenté ressent vraiment la nécessité de posséder une volière, même in­térieure et de dimensions modestes. Elle ne servira pas seulement aux oiseaux, mais elle permettra de réduire considérablement les opérations d'entretien tout à l'avantage de l'éle­veur. Si l'on ne peut vraiment pas disposer de la volière, on doit au moins se rabattre sur une cage spacieuse.

Cependant, on ne doit sous aucun prétexte, laisser les oiseaux en hiver, surtout les jeu­nes, dans les cages employées pour la repro­duction. Il vaut mieux renoncer à l'élevage que de tenir enfermés toute l'année les oiseaux dans des cages de petites dimensions qui en­travent leur développement.

Si l'on peut disposer d'un jardin ou d'une ter­rasse, la volière à l'air libre est la meilleure solution à tous les points de vue; les oiseaux y pousseront plus vigoureux et sains, et l'éleveur verra réduits au minimum les soucis de l'en­tretien. On devra peut‑être déplorer la perte de quelques sujets plus faibles, mais cela sera compensé par le fait que l'ensemble du cheptel s'en trouvera fortifié.

Il est évident que les volières à l'air libre doivent être bâties de façon à assurer aux oiseaux la protection nécessaire. La paroi donnant sur le nord doit être fermée, de même le toit, de sorte que les oiseaux soient proté­gés des intempéries. Dans les régions à cli­mat rigoureux, il faut mettre une protection sur les deux autres côtés de la volière, en ne lais­sant ajourée que la paroi frontale.

 

LES CANARIS

S'ils y sont habitués progressivement, les canaris peuvent vivre en volière à l'air libre même pendant les mois d'hiver. Les tempéra­tures basses ne sont pas nuisibles ; ce qui im­porte c'est que les oiseaux ne soient pas ex­posés aux courants d'air ou à l'humidité. Il est donc nécessaire que la volière leur offre les abris dont nous venons de parler.

 

LES EXOTIQUES

Quelques espèces peuvent passer l'hiver dans des volières à l'air libre, à condition qu'elles fournissent aux oiseaux la protection néces­saire. Ceci n'est de toute façon pas valable dans les régions du nord de notre pays où la tempéra­ture est trop basse pour que l'on puisse con­seiller l'adoption de ce système.

Pendant les mois froids, les espèces les plus délicates doivent être logées dans des locaux fermés et, s'il le faut, chauffés.

Dans tous les cas, les espèces d'importation  récente pas encore acclimatées, doivent être gardées bien à l'abri.

 

LES ONDULEES

Oiseaux très robustes, les Ondulées aussi peuvent vivre à l'air libre; ils en tirent un profit substantiel, pourvu qu'ils y soient accoutumés progressivement. Ce que l'on a dit au sujet des ca­naris vaut aussi pour eux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Poulbot.66 21/10/2010 22:29


Un petit bonjour.... Tes photos sont toujours très belles...Amitiés..Lulu66


Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories