Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 17:29

 

Coq-Plymouth-Rock.jpg

 

DE L’UTILITE DE PRENDRE EN MAINS

LES VOLAILLES

Un éleveur de volailles peut conserver celles‑ci en parfaite condition s'il manipule chacune d'entre elles toutes les semaines . Avec un nombre réduit d’animaux, cela ne constitue pas une tâche trop importante.

A l'heure des repas, il est facile de les attraper pour vérifier leur forme. Ou alors, on peut les saisir le soir, à la lumière arti­ficielle, lorsqu'elles sont perchées.

Les prendre en mains implique qu'elles soient domestiquées et familières ce qui ne posera donc aucun problème pour les captu­rer au moment des repas. Ne versez pas toute la nourriture dans les mangeoires ; donnez leur ration petit à petit afin que les volailles poussées par la faim viennent vers vous spontanément et sans crainte.

La manipulation varie quelque peu selon l'âge des oiseaux. Les mâles et les fe­melles adultes subiront obligatoirement un contrôle lors de la mue. Tout sujet ne se trouvant pas dans un état correct doit être nourri à part durant une courte période. Il convient avant tout qu'il ne soit pas empêché de manger et si on a prévu à cet effet une cage supplémentaire, on peut y installer au besoin un oiseau afin qu'il reçoive un régime approprié. Il est vrai­ment surprenant de voir comme il peut être facile de garder les volailles en bonne forme grâce à cette simple méthode.

Avec les jeunes poulettes, on vérifiera si elles sont bien en chair. Si on découvre un oiseau dominant dans le groupe, on fera en sorte que chaque sujet reçoive sa quantité exacte d'aliment. Dans ce cas précis, instal­lez deux mangeoires pour que chaque oiseau ait une chance de se nourrir correctement. Il est d'ailleurs préférable que le sujet domi­nant soit mis à l'écart des autres.

Aucune poulette arrivée à maturité ne doit, durant cette période, présenter d’amai­grissement sauf si elle souffre de la présence de vers intes­tinaux, si un coryza la tracasse ou si elle est faible. Une poule qui mange bien et qui perd du poids au niveau de la poitrine peut être victime de vers surtout si ses déjections sont brunes et très liquides.

Les poules qui ont fini de muer sont susceptibles d’avoir une épaisse couche de graisse abdominale, d’où le risque de les voir pondre des oeufs sans coquille ou de les voir confrontées à des problèmes ovariens lors­qu'elles recommenceront à pondre. Il sera alors temps de les débarrasser de cette graisse en leur fournissant une alimentation adaptée et en leur procurant davantage d'exercices et d'occu­pations, ce qui est réalisable en mettant à leur disposition une litière souple qu'elles pourront gratter à leur guise.

La nourriture les aide à gagner un peu plus de corpulence pendant un certain temps lorsqu'elle apporte des éléments qui sont riches en matières grasses. Une ration quotidienne de verdure s'avère très utile. On peut donner de la verdure finement hachée à la mi‑journée par exemple. Des carottes finement râpées ou des oignons hachés constituent également un apport non négligeable.

Ne tombez pas dans la mauvaise habi­tude qui consiste à supposer que les poux rouges sont uniquement dangereux par temps chaud. Inspectez les perchoirs, si possible enlevez-les pour véri­fier qu'il n'y en a pas dessous, et si vous en détectez, pulvérisez un insecticide efficace et non toxique pour les volailles,  dans les fissures là où ils sont présents.

Quand vous manipulez les volailles, examinez le duvet abdominal de chacune d'entre elles, à la base des plumes, pour chercher les poux ou leurs oeufs. Utilisez une poudre insecticide adaptée et répétez l'opération quelques jours plus tard. Lorsque les volailles ont la possibilité de se rouler dans la terre sèche ou de la litière en bon état, elles restent relative­ment exemptes de parasites externes. Otez fréquemment les anciens matériaux de garniture des nids et remettez‑en des nou­veaux.

Manipuler les volaille - en particulier celles destinées aux expositions - constitue un véritable atout lors des concours. Lors­qu'elles sont bien apprivoisées, elles apprennent rapidement à se tenir comme vous le souhai­tez, ce qui est un avan­tage certain. En leur apprenant à se présenter correctement, de nombreuses fautes secon­daires peuvent être corrigées.

Pour en savoir plus afin de toujours mieux conduire votre élevage,

cliquez  ICI

 

Poule-Wyandotte-naine-2.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories