Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 11:45

 

Etourneau-copie-2

 

  DES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES 

NECESSAIRES AUX PIGEONS

 

La santé n'est pas seulement l'absence de maladies, mais aussi l'absence de carences. Les pigeons, comme tous les animaux ont besoin d'une bonne alimentation, mais un mélange de graines, même bien choisies, ne suffit pas à leur apporter tout ce qui leur est nécessaire, souvent en faibles quantités : les vitamines et les minéraux.

            LES VITAMINES

Le pigeon paraît moins exigeant que les volailles et semble pouvoir vivre sans vitamines autres que celles qu'il trouve dans son alimentation normale, si elle est assez va­riée; mais vivre ainsi, c'est plutôt survivre, et il est prouvé qu'un supplément des diverses vitamines est absolument nécessaire pour maintenir la santé et la " forme " optimales. Onze vitamines sont nécessaires aux oi­seaux ; toutes favorisent la résistance aux maladies, mais spécialement la vitamine A qui augmente la résistance des muqueuses digestives et respiratoires aux divers parasi­tes et microbes. Nous n'étudierons pas cette fois les actions propres de chaque vitamine sur le plumage, le métabolisme, la re­production, mais toutes sont nécessaires à la santé, et il faut les apporter régulièrement une à deux fois par semaine. Il est facile de les donner dans l'eau de boisson.

A propos des vitamines, il convient de rec­tifier certaines idées fausses et très répan­dues :

chaque vitamine a une ou plusieurs ac­tions propres, et on ne peut pas les rempla­cer les unes par les autres ;

la verdure, les fruits ‑ que les pigeons ne consomment d'ailleurs pas volontiers ‑ ne contiennent que certaines vitamines ;

une préparation vitaminée trop ancienne peut être moins efficace, mais n'est pas dan­gereuse ;

l'huile de foie de morue apporte bien les vitamines A et D, mais joue le rôle d'antivita­mine E (attention à la fécondation, aux trou­bles nerveux des jeunes).

            LES MINERAUX

Tous les animaux ont besoin de phos­phore et de calcium pour former leurs os. La vitamine D aide l'animal à les utiliser. Un bon squelette est un facteur de résistance physique et de performances sportives. Beaucoup d'éleveurs de pigeons font, à leur sujet, de graves erreurs en donnant surtout du calcium (coquilles d'huîtres, coquilles d'oeufs). Les graines contiennent du phos­phore, mais sous forme de phytine que les oiseaux n'utilisent pas. Il est donc indispen­sable de leur apporter du phosphore minéral sous forme de phosphates (phosphate bical­cique, poudre d'os). Le manque de phos­phore peut causer des faiblesses des pattes et boiteries chez les races très lourdes, mais, de façon moins visible, elles handica­pent le vol. Il existe des préparations à base de phosphore et de calcium, solubles, faci­les à donner dans l'eau.

Le phosphore, à côté ou même avant son rôle dans la formation d'os solides, en joue un encore plus important, sur les organes nerveux et sur les muscles, organes de l'ef­fort (formation d'acide adénosinephosphori­que). A ce titre, les apports de phosphore complémentaires de la ration de graines sont donc essentiels dans la préparation des oiseaux aux performances sportives éle­vées. Les composés minéraux hydrosolu­bles, par leur facilité d'emploi, sont donc, non seulement des compléments utiles pour les jeunes et les reproducteurs, mais surtout des produits précieux pour les oiseaux de vol. On les emploie alors huit jours de suite, avant les compétitions ; ils constituent un apport de minéraux normaux, ce qui n'est nullement un "doping " au sens où on l'en­tend en sport.

Le sel ou chlorure de sodium est égale­ment nécessaire aux pigeons ; on le donne sous forme de blocs de sel, mais beaucoup croient que ces blocs apportent tous les mi­néraux. C'est une grave erreur. Ils ne con­tiennent ni phosphore ni calcium, ou en quantités si faibles qu'elles ne comptent pas, bien que parfois mentionnées sur les éti­quettes, ce qui entretient une confusion lourde de conséquences pour les oiseaux.

La ration alimentaire d'un pigeon doit con­tenir environ 2% de phosphate de chaux, et 0,3 à 0,5% de sel. Ces quantités peuvent être apportées séparément comme nous l'avons vu : granulé minéral ou poudre, en liquide dans l'eau, ou en pierre pour le sel. Les oiseaux, par instinct, en consomment suivant leurs besoins.

Avec les vitamines et les minéraux, nous disposons d'un moyen d'assurer aux oi­seaux un complément indispensable de leur ration de graines, en période normale.

 

Romain-copie-1

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kittyxoxox 06/04/2011 13:14


Bel article et bien écrit bravo !


Poulbot.66 31/03/2011 22:12


J'ai encore appris plein de choses... Amitiés... Lulu66


Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories