Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 11:34

 

Lynx satin

 

  L’EXAMEN DES OREILLES

LES CROUTES DANS LES OREILLES

Il n'est pas rare de voir des éleveurs (sur­tout les amateurs, il faut le préciser) s'inquié­ter quand ils decèlent un sujet dont les oreilles sont remplies de croûtes épaisses et jaunâ­tres, qui arrivent à être visibles sans même prendre l'animal pour l'examiner. Faute d'exa­mens réguliers, ils ont laissé s'installer la gale des oreilles jusqu'à une forme grave qui va poser des problèmes.

Il est absolument indispensable, lors de chaque manipulation des animaux, de faire l'examen des oreilles. Les occasions de manquent pas : accouplements, tri, vaccina­tions, changements de cage des jeunes, etc... C'est un examen simple et rapide, qui ne demande pas deux secondes quand on tient l'animal : il faut regarder bien au fond de l'oreille, et la seule obligation est de bien y voir, ce qui est facile avec une torche électri­que.

Tous les cas de gale observés doivent faire l'objet d'un traitement immédiat au moyen d’un antigale. Cela suffit pour assurer la guérison, mais ce traitement doit être renouvelé huit jours plus tard, les oeufs du parasite pouvant résister au traitement. Ce dernier est presque aussi rapide que l'examen qui l'a précédé.

Ces mesures sont nécessaires, car la gale des oreilles est très répandue chez le lapin, et elle est contagieuse. Elle est due à un parasite, très petit, pratiquement invisible à l'oeil nu, du groupe des acariens et des sar­coptes.

Bien qu'elle soit contagieuse, elle ne se répand pas si les cas qui apparaissent sont traités aussitôt. Par contre, le risque de con­tagion devient important quand de nombreux sujets sont atteints de façon avancée, se grat­tent et répandent des parasites partout.

Quand on en arrive à ce stade, le traite­ment des animaux ne suffit plus, et la mala­die continuera à sévir et à atteindre de nou­veaux sujets; il faut alors avoir recours à un traitement général du matériel et des locaux. On prépare une bouillie antiparasitaire qui est appliquée au pulvérisateur ou au pinceau, ou à l'éponge.

LES NODULES SUR LES OREILLES

Une enflure variable de la base des oreilles et l'apparition de petits nodules roses, plats, sont des signes indiscutables d'une myxo­matose, même s'ils ne sont pas accompa­gnés des lésions oculaires que tout le monde recherche comme plus classiques, mais qui, dans les formes légères, peuvent très bien être très discrètes, se limitant à du larmoie­ment. On est loin du faciès hideux et classi­que du lapin myomateux gravement atteint.

La découverte de nodules ne doit pas être prise au tragique, car elle signe en général une myxomatose peu virulente, mais c'est un signal d'alerte qui implique une vigilance accrue, du point de vue vaccination, en par­ticulier.

 

Argente anglais

 

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans LAPINS
commenter cet article

commentaires

mutuelle swiss life 04/05/2011 10:12


c'est trop mignon


Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories