Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 18:47

 

Coq-Niederrheiner.jpg

 

 

L’IMPORTANCE DE L’EAU DE BOISSON

La meilleure nourriture ne réussira pas à amener des résultats satisfaisants chez les volailles à moins d'être complétée par un apport d'eau suffisant. Parce que cette précaution est souvent négligée, il faut bien insister sur son importance si l'on prend en considération les points suivants.

Le corps d'une poule est composé d'en­viron deux tiers d’eau. Les oeufs contiennent eux aussi environ deux tiers d'eau La production des oeufs est en liaison étroite avec la consom­mation d’eau, et une volaille consomme plus de deux fois plus d'eau que de nourriture en poids, en temps ordinaire, et beaucoup plus encore pendant les chaleurs.

Une faible consommation d'eau a com­me résultat une croissance ralentie des pous­sins et des poulets, et une baisse de la pro­duction des oeufs chez les pondeuses. Il faut considérer la fourniture de l'eau sous l'angle de la qualité aussi bien que sous l'angle de la quantité. Il est possible que la qualité soit la moins souvent prise en considération car quand les volailles sont privées d’une quanti­té d'eau suffisante, l'effet se fait sentir d'une façon dramatique sur la production et même sous la forme d'une mue, ce qui fait que l'on prend ordinairement des mesures pour y remédier.

En certains cas, on a observé qu'un troupeau auquel on donnait à peine assez d'eau pour sa subsistance, accroissait nettement sa production lorsqu’il disposait d'eau en quantité suffisante.

L'une des raisons pour lesquelles on fait trop peu attention à la qualité médiocre de l'eau distribuée aux poules est que les effets causés par la qualité douteuse de l'eau, excepté dans les cas d'empoisonnement ou d'épidémie, ne sont pas aussi spectaculaires. Etant donné que de nombreuses expériences ont montré la liaison étroite qui existe entre la consom­mation d'eau et la production des oeufs et que l'on sait que mettre à la disposition oiseaux de petits abreuvoirs qui se vident rapidement a pour résultat une baisse de nourriture retardant ainsi la croissance, il s'ensuit que tout ce qui peut contribuer à diminer la consommation d'eau sera, d’une manière ou d'une autre, nuisible, au rende­ment des oiseaux.

De l'eau stagnante ou sale ou surchar­gée de médicaments n'est pas aussi attirante pour les volailles que l'eau propre et fraîche, et sera naturellement consommée en quanti­té moindre, avec tous les inconvénients déjà mentionnés. On prétend parfois que les vo­lailles préfèrent l'eau sale parce qu'après la pluie, on peut les voir boire de l'eau boueuse à différentes flaques. Cette argumen­tation n'est cependant pas valable parce qu'en réalité les poules préfèrent simplement l'eau de ces flaques à celle de la moyenne des abreuvoirs, avec leur contenu de nourriture décomposée ou qui ont servi à nettoyer leur bec et dont les parois sont couvertes de mousse verte. Bien qu'elle puisse être une source d'infestation par les vers, l'eau de pluie accumulée dans les petites flaques nouvelle­ment formées, est souvent plus propre et plus fraîche que celle des abreuvoirs perma­nents.

 Une autre indication de la préférence qu'ont les volailles pour l'eau propre est la façon dont elles attrapent les gouttes qui s'échappent du robinet.

Cette préfé­rence illustre la valeur d'un système d'écou­lement qui opère à basse pression et assure un apport continu d'eau fraîche.

il est conseillé de nettoyer fréquem­ment les abreuvoirs pour maintenir l'eau en état de fraîcheur et en faire un moyen de pré­vention des maladies. Les abreuvoirs doivent être disposés de telle façon que l'eau ne puisse être surchauffé ni souillée par des déjections, et qu’elle ne risque pas d’humidifier la litière. A l’extérieur, les abreuvoirs doivent être mis en place très près des bâtiments, sous un auvent à l’abri du soleil, et sur un treillis pour les isoler du sol.

On publie souvent des tables des besoins moyens en eau des volailles, mais elles ne concordent pas toujours, et ne sont utilisables que comme guides. On ne devrait jamais les prendre comme un maximum des besoins car la consommation de l'eau varie avec les facteurs tels que l'âge, le genre de nourriture, la température, l'état des volailles, leur race, etc. La meilleure méthode consiste à fournir amplement de l'eau propre, de sorte qu'elle soit accessible aux volailles en permanence.

Pour en savoir plus afin de toujours mieux conduire votre élevage,

cliquez  ICI

 

Appenzelloises.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

beauté russe 04/01/2013 06:59

Un blog merveilleux, merci pour les instructions.

femmes russes Castandet 04/01/2013 06:58

C'est une information que je ne connaissais pas.

Clovis Simard 09/07/2012 13:16

voir mon blog(fermaton.over-blog.com)

Poulbot.66 05/07/2012 21:42

Toujours aussi instructif et tes photos sont toujours aussi belles... Amitiés...Lulu66

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories