Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 17:10


Faisan 7


 

L’INCUBATION DES ŒUFS DE FAISANES

 

De bons résultats d'éclosabilité ne peu­vent être obtenus qu'en utilisant des oeufs frais, éclos depuis moins de 7 jours. La qualité des oeufs de faisans baisse rapide­ment avec la durée de stockage.

Après un stockage de plus de 6 jours, les pertes à l'incubation peuvent atteindre 14%, après 10 jours déjà 20%, après 15 jours 26%, après un stockage de 20 jours 42% et à 25 jours jusqu'à 94%.

La conservation des oeufs exige une tem­pérature correcte. A + 10°C, une éclosa­bilité de 75 % a été obtenue ; à + 17°C, 52% et à + 26°C les faisandeaux n'éclo­saient plus du tout.

En outre, le transport des oeufs exige beau­coup d'attention. Ils devront être placés dans des plateaux, alvéolés avec le gros bout en haut.

Les travaux préparatoires à l'incubation comportent un nettoyage et une désinfection approfondis de la couveuse. Nous désin­fectons les couveuses en lavant l'intérieur et les plateaux avec une légère solution de permanganate de potasse ou de formol.

L'appareil chauffé et bien fermé est en­suite désinfecté aux vapeurs de formol, que nous versons sur un récipient placé sous l'élément de chauffage. Le ventilateur se chargera ensuite de la répartition et pénétration de ces vapeurs dans toutes les par­ties de la couveuse.

L'humidité relative prescrite est 70% pour le compartiment d'incubation et 95% pour l'éclosoir.

Ce n'est qu'après avoir examiné tous les instruments de régulation et remplacé ceux en mauvais état que nous mettons l'appa­reil en marche.

Nous éliminerons de l'incubation tous les oeufs qui sont trop petits ou trop grands, déformés, ou ayant des défauts de coquille.

Après un examen bien attentif, nous pla­çons les oeufs sur les plateaux.

Pour détruire la microflore sur la surface des coquilles, nous désinfectons les oeufs avant leur admission dans l'incubateur. Dans la couveuse, nous retournons les oeufs à la main ou mécaniquement, et ceci au moins deux fois par jour. A cette occa­sion, les oeufs devront être refroidis.

La durée de ces refroidissements jour­naliers est déterminée par la température ambiante du couvoir, d'une part, et l'avance dans l'incubation, d'autre part. Plus chaud est le couvoir et plus l'incubation se trouve avancée : plus longtemps il faut refroidir. En pratique, la règle suivante s'est confir­mée : autant de minutes de refroidissement que de jours d'incubation.

Les oeufs sont retournés jusqu'au 21ème jour et leur refroidissement journalier est poursuivi jusqu'au moment du début du bêchage, c'est‑à‑dire jusqu'au 23ème jour. Au cours de l'incubation, les oeufs sont mirés deux fois : la première fois, le 6ème jour. A ce moment, sont éliminés tous les oeufs clairs, non fécondés, et les oeufs dont le germe est mort.

Le deuxième mirage a lieu le 18ème jour et là, sont de nouveau éliminés tous les oeufs dont l’embryon mort. Après cet exa­men, les oeufs sont placés dans l'éclosoir,

Pour la conduite de l'incubation d'oeufs de faisans, nous maintenons une humi­dité plus forte que pour celle des oeufs de perdrix, et ceci à cause de l'épaisseur des membranes coquillères qui est plus forte chez les oeufs de faisanes et pour éviter le dessèchement de la membrane coquillère.

Pour cette raison, il est nécessaire que lers bacs d’humidification soient bien garnis.

D’une façon générale, il est nécessaire de prendre en considération le fait que les oeufs de faisanes demandent à être bien refroidis et bien humidifiés.

Les faisandeaux éclosent exactement le 24ème jour. La température maintenue pendant toute la durée de l'incubation en couveuse plane est de 38°5 C ou 102°5 F. Avec une tempéra­ture plus élevée, les faisandeaux sortent un peu plus tôt, mais ils sont plus faibles ; souvent, ils éclosent à sec et ils sont alors chancelants. Les faisandeaux éclos à une température inférieure à la normale naissent plus tard et semblent être de taille plus grande, mais le nombre de morts en coquille, y compris au moment de l'éclosion est plus élevé.

Une humidité excessive «noie» les fai­sandeaux dans l'oeuf. Nous pouvons cons­tater ces pertes le plus souvent entre le 10ème et le 18ème jour de l'incubation. Comme les oeufs de faisanes ont une coquille un peu plus dure, il est bon, afin de faciliter le bêchage, de pulvériser un peu d’eau tiède sur les œufs.

Les recommandations à propos du local devant servir de couvoir, la position et le retournement des oeufs, ainsi que les considérations générales sur la tem­pérature, l'humidité relative et la ventilation, sont celles généralement admises en incubation d'oeufs de poules.

 Au cours des premiers jours de l'incu­bation, les oeufs devraient perdre le moins possible d'eau. Une grande déperdition d'eau du blanc d'oeuf provoquerait des changements qui pourraient agir défavo­rablement sur le développement ultérieur de l'embryon. Plus tard, commencera l'éva­poration du liquide allantoïdien, et c'est pour cela qu'après 13‑15 jours d'incubation, l'hu­midité devrait être plus basse dans la cou­veuse.

Au moment où l'allantoïde termine sa fonction et s'atrophie, c'est‑à‑dire au mo­ment du début du bêchage (22‑23ème jour), l'humidité relative devra être augmentée dans l'éclosoir afin d'éviter une trop grande évaporation qui provoquerait à ce moment un dessèchement complet et une «parcheminisation» des membranes co­quillères.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

quentin 06/07/2016 23:22

pour moi ces pareil les œuf de faisanas sont mirer et au bout de 26 jour toujours rien... jen est casser un et les petit faisans sont toujours dedans mais meurt au bout de 3 seconde

douilliez 28/05/2016 16:15

bonjour j'ai actuellement 30 oeufs de faisan en couveuse je suis au 26 eme jours toujours rien je souhaiterai savoir si un écart de température et du as se retard ma couveuse monte jusqu’à 38 et redescend a 37.3, merci de me répondre rapidement, ils sont mirés

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories