Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 16:56



 

LE TRI DES PONDEUSES

 

Pour obtenir d'un tri les meilleurs résul­tats, il est nécessaire de tenir compte d'un certain nombre de facteurs. Le programme qui suit a fait les preuves de son efficacité.

 

1) ‑ Séparer de l'ensemble du troupeau, les poulettes qui, en cours d'élevage, ne se sont pas développées de la même façon que leurs congénères ; ne mettre dans le poulailler de ponte, que les sujets qui sont en parfaites conditions.

Si les poulettes retardées sont nombreu­ses, il est possible qu'il y ait à cela une raison que l'on doit rechercher ; une fois découverte, on peut alors essayer de récu­pérer ces volailles. Pour cela, il faut bien sûr les garder à part, et les traiter en consé­quence. Si les poulettes mal développées sont peu nombreuses, il est plus simple et préférable de les éliminer.

2) ‑ Une fois que la production a com­mencé, et que la courbe de ponte a atteint son point culminant, une inspection sévère montrera que déjà, certains sujets ont ces­sé de produire et devront être éliminés. Il est possible, d'autre part, que la proportion des volailles qui ne sont pas en ponte soit élevée, ce qui ne permet pas de pratiquer un tri valable. Pour cette raison, on doit placer les sujets improductifs à part pour leur laisser, pendant un mois, la possibilité d'entrer à leur tour en production.

3) ‑ Après la première élimination, au moment où la ponte est à son maximum, le tri a pour but principal de retirer du trou­peau, les oiseaux en mauvaise santé.

4) ‑ Lorsque dans un élevage, on utilise la méthode de l'âge unique, on peut appliquer un programme de tri sévère et géné­ral, au moment où les pondeuses entrent dans leur dixième mois de production.

 

ÉLIMINATION DES PONDEUSES QUI MUENT PRÉMATURÉMENT

 

Lorsqu'une poule commence à renouve­ler très tôt son plumage, et a interrompu sa production pour cela, il faut l'éliminer. Ce tri, qui doit être pratiqué toutes les semai­nes, ou à la rigueur toutes les deux semai­nes lorsque les poules ont atteint leur dixième mois de production, permettra de maintenir une ponte intéressante en fin de période de ponte. En outre, lorsqu'on les détecte, il faut retirer les volailles trop gras­ses de même que celles qui, d'après leurs caractéristiques physiques, montrent que leur production va en diminuant.

Les aviculteurs qui se sont donné la peine d'appliquer un programme de tri effi­cace, ont la possibilité d'obtenir, de la part de sujets qui ont produit pendant plus de dix mois, des oeufs d'excellente qualité.

Il est possible qu'un programme de tri ri­goureux ait réduit de moitié, ou même da­vantage, l'importance du troupeau de pon­deuses, mais il ne fait aucun doute que les rendements seront nettement supérieurs à ceux que l'on peut obtenir dans les pou­laillers où, jusqu'à la fin de la période de ponte, on s'est contenté de retirer seule­ment les sujets malades.

 

FACTEURS A CONSIDÉRER

 

Pour pouvoir faire un tri efficace, il faut tenir compte de quatre facteurs importants :

a) Evaluation du nombre des pondeu­ses, et contrôle de la production.

b) Contrôle rigoureux des conditions d'élevage.

c) Age des pondeuses.


d) Epoque de l'année.

Il est évident que si l'aviculteur ne connaît pas exactement le nombre de sujets qu'il possède, et s'il ne contrôle pas chaque jour la production, il lui sera impossible d'appré­cier l'efficacité d'un tri à sa juste valeur. Lorsque la baisse de production est géné­rale, il faut en rechercher la cause le plus rapidement possible, et la pratique du tri est alors inopportune. Les erreurs d'élevage peuvent par exemple provoquer des chutes de ponte, mais lorsqu'elles sont corrigées à temps, il est possible d'éviter l'élimination de volailles qui sont encore capables d'as­surer une certaine rentabilité.

L'âge des animaux, lorsqu'on le connaît de façon précise, est une indication très va­lable pour savoir ce que l'on peut exiger des pondeuses. D'une façon générale, et quelle que soit la souche de pondeuses uti­lisée, la production tend à décliner progressivement, au fur et à mesure que les sujets vieillissent. L'époque de l'année est un au­tre facteur important, car l'aviculteur doit corriger le mieux qu'il peut, les effets du milieu ambiant sur la production.

Pendant les périodes de l'année où la du­rée du jour va en diminuant, la production tend également à baisser, mais par contre, au printemps, lorsque les jours allongent, la ponte se trouve être stimulée. Les pro­grammes d'éclairage des poulaillers ten­dent, de même que le tri, à maintenir la production à un niveau plus élevé.

Le résultat de nombreuses expériences a prouvé que le potentiel de ponte peut être amélioré grâce à l'application méthodique d'un programme de tri bien étudié. Rappe­lons cependant qu'une production intensive est incompatible, dans le temps, avec une présentation attrayante des sujets.






Partager cet article

Repost 0

commentaires

cerisette et l'art 03/01/2010 11:28


mes meilleurs voeux de santé et de bonheur pour la nouvelle année
bisous et clics


Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories