Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 11:50

 

canaris014c_zoom-1-.jpg

 

Gloster corona  (photo bridgebird)

 

LES BONNES DECISIONS A PRENDRE EN DECEMBRE

Maintes fois ont été terriblement trompés certains éleveurs - pas seulement débutants - qui avaient voulu à tout prix conclure leur campa­gne d’achats en décembre. La même chose arrive à l'éleveur inex­périmenté qui, vers la fin de l'année, veut coûte que coûte acheter les oiseaux dont il a besoin, même si ce qu'il trouve en vente n'est pas tout à fait à son goût. En pareil cas, il vaut mieux re­mettre à l'année suivante l'achat de quel­ques sujets, au lieu d’introduire dans son éle­vage des oiseaux qui ne correspondent pas tout à fait aux exigences d'un élevage sélectif, à cause de défauts dans la qualité ou, encore pis, de mauvaises conditions de santé.

Au sujet des achats d'oiseaux dans les élevages des éleveurs sportifs, dans les ex­positions et expositions-marchés, le débutant ne doit pas croire que tous les oiseaux por­tés aux concours sont des champions : par­mi eux il y a des rebuts qu'il est sage de ne pas prendre en considération. Que l'oiseau soit pourvu d'une étiquette de jugement avec un haut pointage, cela ne signifie nécessaire­ment pas qu'il s'agit d'un sujet excellent pour ce qui concerne les qualités de repro­duction et la capacité à transmettre à la descendance les caractéristiques recherchées.

De même, il peut se faire qu'un oiseau re­connu champion à un concours produise une descendance de rebut, alors qu'un sujet modeste peut donner naissance à une pro­géniture excellente. Naturellement, pas même l'habileté d'un expert ne peut parvenir à éva­luer les capacités de transmission héréditaire d'un oiseau, puisque celles-ci sont étroite­ment liées au système d'élevage et à la gé­néalogie de la souche dont provient l'oiseau; par conséquent, l'éleveur inexpérimenté qui dé­sire faire des achats, doit non seulement sui­vre autant que possible les conseils d'amis compétents, mais aussi ne s'adresser qu'à des éleveurs connus pour leur honnêteté, et surtout il doit prendre garde de ne pas faire de folles dépenses ; mettre, comme le font cer­tains, beaucoup d'argent dans l'achat de quel­ques oiseaux de prix, dont on espère obtenir une descendance capable de gagner à foi­son, cela est absurde du point de vue prati­que aussi bien que purement technique.

Il faut chercher des oiseaux jeunes, en par­faite santé, ayant de bonnes caractéristiques standard, provenant d'un élevage conduit par un éleveur qualifié. En outre, les prix pratiqués doivent être raisonnables : donc, pas de dépenses folles.

Nous ne donnons qu'un conseil aux débu­tants qui ne s'intéressent pas aux exposi­tions et se contentent d'effectuer leurs achats dans les oiselleries : celui de préfé­rer toujours un magasin tenu dans de parfaites conditions de propreté, avec ordre et bon goût. Un marchand tenant bien son magasin se préoccupera correctement des animaux qu'il présente, et il y aura par conséquent plus de probabilités d'un bon achat. Au con­traire, un vendeur qui néglige son stock vous refilera plus facilement des sujets de rebut souffreteux ou cachant des tares.

 

CONCOURS

On a déjà eu l'occasion de parler de ce sujet. Nous répétons encore une fois la né­cessité de ne pas fatiguer ses oiseaux à cause de plusieurs participations aux con­cours, surtout pendant le mois froid de dé­cembre, qui augmente les risques concernant le voyage de transfert et le séjour dans les locaux de l'exposition pendant toute la durée de la manifestation.

 

ALIMENTATION

L'alimentation doit être, non pas lourde, mais nourrissante. Le biscuit à l'oeuf ne doit jamais manquer, et il ne faut pas négliger les substances végétales fraîches, qui ne doi­vent pas être considérées comme aliment exclusif des mois d'été ; elles sont un aliment complémentaire indispensable pendant toute l'année.

 

CAGES ET MILIEUX

Pendant cette période de l'année, il convient de lo­ger tous les oiseaux dans des volières spa­cieuses, où ils pourront voler à leur aise; de cette façon ils se fortifieront comme il faut pour donner les meilleurs résultats au cours de la prochaine saison des accouplements.

Pour les oiseaux logés en volière à l'air libre, il faut qu'ils puissent toujours disposer d'abris où se réfugier pendant la nuit ; pour ceux qui sont gardés dans un appartement, nous rappelons que, sauf pour quelques es­pèces exotiques délicates, le chauffage arti­ficiel doit être évité parce qu'il est nuisible.

 

Pour en savoir plus, afin de toujours mieux conduire votre élevage,

Cliquez  ICI

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories