Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 17:17





SOINS A APPORTER AUX FAISANS

 

Lorsqu'on parle de l'hygiène de l'environ­nement, on pense aux différentes condi­tions nécessaires à maintenir un bon état sanitaire des locaux où vivent les oiseaux d'ornement.

Ces conditions sont bien entendu étroi­tement liées aux types d'animaux, à l'es­pace dans lequel ils vivent, ainsi qu'à leur densité.

Certaines conditions qui font partie de l'hygiène de l'environnement sont : le nom­bre d'animaux au mètre carré, la protection contre les changements brusques de tempéra­ture, la lumière, le conditionnement de l'air, la lutte contre la vermine, la prévention des maladies, etc...

Parmi ces différents facteurs, nous ne considérons ici que la prévention des ma­ladies, et plus particulièrement l'utilisation de désinfectants. Le rôle du désinfectant est de tuer ou de rendre inactifs les mi­cro-organismes responsables de maladies (bactéries, virus et champignons).

Ces agents pathogènes sont toujours présents. Il est possible, cependant, de sup­primer le développement d'une maladie déterminée en limitant le nombre d'agents pathogènes par l'usage d'un désinfectant adéquat appliqué après un nettoyage ap­profondi.

Tous les phasianidés sont des oiseaux sauvages, non domestiqués qui, en liberté, se nourrissent de baies, de graines, de feuilles, d'herbes et d'insectes.

 

La nourriture du matin

Il est utile de distribuer aux oiseaux des granulés scientifiquement composés qui sont partout dans le commerce. Ces gra­nulés seront servis dans une mangeoire et laissés tout le temps à la disposition des faisans.

Ensuite, il est nécessaire que tout phasia­nidé puisse consommer autant de coquilla­ges broyés et de graviers qu'il le désire. Ceux‑ci seront constamment disponibles dans une mangeoire à part.

 

L'eau de boisson

Un récipient d'eau fraîche et pure sera constamment à disposition ; par des jours de grande chaleur, l'eau sera fréquemment renouvelée.

 

Le grain

La nourriture du soir consistera en une poignée de grains par couple d'oiseaux. Si, une demi‑heure après, il reste du grain, cela signifie qu'il y en avait trop. Les oiseaux doivent rester en appétit. Un embonpoint excessif est souvent la cause de la mort subite du coq pendant la période de l'accou­plement ou de la poule pendant la ponte.

 

La verdure

Les différents aliments verts tels que salade, épinard, courtes herbes, carotte, bet­terave, tomate, pomme, raisin, pissenlit, ortie et mouron sont importants, et les oiseaux en sont très friands. Il convient de les servir également à heures fixes et en petites quantités, bien lavés. On se gar­dera, bien entendu, de servir des plantes vénéneuses.

Plus la volière extérieure sera grande, plus les oiseaux auront l'occasion d'attra­per des limaces, des moucherons, des vers et autres insectes ainsi que leurs larves ou leurs oeufs. L'entretien des phasianidés n'est généralement pas plus onéreux que celui des oiseaux de basse‑cour.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories