Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 17:55

Gloster corona-copie-1

Gloster Corona.  (photo Canaris couleur et posture - Belgique)

                                    
                                         
NOTES ET CONSEILS D’ELEVAGE


Un oiseau d'élevage, mâle ou femelle, doit être bien en chair quand on le prend en main, et en le portant à proximité de l'oreille, on peut constater si, dans sa res­piration, on entend un léger bruit. Dans ces cas, le sujet ne convient pas à l'élevage car il souffre d’une affection respiratoire qui ne peut que le handicaper et présenter un danger pour ses congénères.

Des oiseaux maigres couvent généralement tard en sai­son.

Des vieux mâles accouplés avec de jeunes fe­melles produisent, de l'avis général, davantage de femelles. Des femelles âgées et de jeunes mâles donnent au contraire de nombreux sujets de sexe masculin.

Un mâle peut être entouré de deux fe­melles, parfois même de trois. Beaucoup d'éleveurs rejettent la polygamie et ne don­nent au mâle qu'une femelle. Ils trouvent contraire à la nature de mettre plusieurs femelles avec un mâle dans une cage d'éle­vage parce que, disent‑ils, chez un oiseau à l'état sauvage on ne trouve pas de sem­blables arrangements.Il y a d'ailleurs, en liberté, plus de mâles que de femelles, ce qui exclut la constitution des «harems».

Le désir de s’accoupler est assez prononcé chez la femelle même si on la tient sépa­rée du mâle.

On peut facilement se passer du mâle quand il s'agit de nourrir les jeu­nes.

Amateurs, ne donnez pas à vos oiseaux des perchoirs trop minces et ronds. Ils doi­vent de préférence être carrés (1,5 cm de largeur avec angles arrondis). L'oiseau est ainsi à même de bien se tenir et de se diri­ger plus aisément.

Des femelles pondent depuis deux jus­qu'à six ou sept oeufs, mais la moyenne varie de trois à cinq. Le dernier oeuf pondu est généralement de couleur soutenue.

Les jeunes femelles pondent plus d'oeufs que les vieilles. Après cinq jours, on peut déjà remarquer si un oeuf est incubé ou non. Les oeufs couvés deviennent plus fon­cés.

Quand la femelle nourrit bien les jeunes pendant les premiers jours d'élevage, cela est de bon augure pour l’avenir de la couvée. Par contre, si après un ou deux jours vous constatez que les jeu­nes ne poussent pas (ou très peu) et que l'intérieur du bec devient jaunâtre, vous risquez fort de les perdre. Si vous avez plusieurs nichées de la même date, vous pouvez partager les jeunes parmi les femelles qui nourrissent bien.

Une fois les jeunes sortis de l'oeuf, l'éle­vage exige des soins spéciaux. Il faut régu­lièrement vérifier les nids, de préférence après la distribution de pâtée. Ne laissez jamais la pâtée trop longtemps dans les godets car elle devient aigre et fermente. Changez‑là chaque jour et même plus souvent par fortes chaleurs.

Dès que les jeunes quittent le nid, net­toyez celui‑ci à fond après avoir brûlé son contenu, ceci afin de détruire éventuelle­ment la vermine et notamment les poux.

Ne séparez pas trop tôt les jeunes de leurs parents, si possible pas avant qu'ils aient atteint l'âge de cinq semaines. Lais­sez les oisillons vivre en paix et soignez-­les régulièrement.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

posturaza 31/08/2010 07:53


très interessant , beau blog , je t'invite a venir voir le mien sur http://posturaza.over-blog.com/
a bientôt Roland


Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories