Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 18:07

 

Fee-de-Marbourg-copie-1.jpg

 

 

TROUBLES DE L’APPAREIL DIGESTIF DU LAPIN

 

Le lapin est un herbivore, et son appareil digestif occupe un volume considérable par rapport à son poids corporel total.

Ce tube digestif peut être le siège de troubles très variés dus à des parasites ou à des microbes. Très souvent, ces troubles sont complexes et font intervenir diverses causes au nombres desquelles l'alimenta­tion joue en général un grand rôle.

En effet, l'industrialisation de l'élevage a conduit à rechercher une augmentation du rendement et de la rapidité de la croissance par une alimentation plus riche, plus azotée. Les résultats cherchés ont été obtenus, mais souvent au détriment de la santé qui, avec ces aliments, tient à un équilibre bien plus précaire qu'avec une nourriture moins riche.

Une maladie comme l'entérotoxémie résulte souvent de ces déséquilibres alimen­taires. L'entérite mucoïde a souvent son point de départ dans les lésions causées par le parasitisme ou une alimentation irritante. Entérotoxémie et entérite mucoïde sont souvent combinées.

On voit que le problème est complexe et que l'étude et la description de cas simples, dans lesquels une seule maladie est en cause, ne permet pas toujours de comprendre ce qui résulte de la combinaison de plusieurs causes.

 

SYMPTOMES

 

Les symptômes consécutifs aux mala­dies et troubles intestinaux et stomacaux du lapin, se manifestent de diverses façons

Diarrhée ‑ Météorlsation

Chez les jeunes : coccidiose, entérite mucoïde, typhlite aiguë.

A tous âges : vers intestinaux, diarrhée simple.

Amaigrissement ‑ Paralysie du train arrière ‑ Grincements de dents

Chez les jeunes sujets, sont souvent les signes de la coccidiose intestinale.

Prostration Météorisation Arrêt de la lactation

Sont les symptômes de l'entérotoxémie chez la lapine.

‑ Un bruit de liquide semblable à celui d'une bouteille demi‑pleine quand on remue le lapin, signale un cécum à contenu liquide avec gaz qui peut accompagner coccidiose et entérotoxémie, typhlite aiguë et entérite mucoïde.

‑ Diarrhée à aspect de gelée caractérise l'entérite mucoïde.

 

LESIONS

 

A l'autopsie, on peut faire un certain nombre de constatations sur l'intestin et le cécum.

Intestin : congestion uniforme sur une longueur plus ou mains importante : possi­bilité de coccidiose.

‑ Taches blanchâtres, visibles par transpa­rence dans la paroi : coccidiose.

‑Taches hémorragiques : entérotoxémie.

‑ Contenu à aspect de gelée : entérite mucoïde (parfois avec ou sans congestion suite à la coccidiose).

‑ Nombreux petits nodules jaunâtres de 1 à 2 mm: pseudotuberculose.

‑ Petites vésicules le long de l'intestin : cysticercose.

Cécum: taches rougeâtres, contenu sec : entérotoxémie ‑ contenu liquide : typhlite.

Colon : présence de gelée uniquement dans le colon : entérotoxémie ; également dans l'intestin : entérite mucdide.

Important : ces diverses lésions et leurs causes sont données à titre d'orientation du

diagnostic, qui ne peut être fait avec une certitude valable, que si plusieurs lésions et symptômes de la maladie peuvent être observés. Un seul symptôme ou lésion ne peut entraî- ner qu'une présomption.

 

EVITER LES ERREURS

 

GROS VENTRE ou METEORISATION : cela ne signifie pas "coccidiose", car il y a de nombreuses causes de gros ventres et, en général, la coccidiose ne cause pas de gros ventre". D'autre part, les affections intestinales et la coccidiose, ne sont pas dues aux aliments frais. Cependant, ceux‑ci, donnés en excès et surtout les végétaux jeunes et tendres, peuvent fermenter et causer une météorisation, par distension de l'estomac.

C'est la METEORISATION SIMPLE, par surcharge alimentaire. On pourrait tenter de la traiter par injection dans l'estomac, à travers la peau, de météorifuges employés chez les ruminants, dans des cas sem­blables ; cependant, le plus souvent, il suffit de forcer le malade à courir pour provoquer des mouvements abdominaux qui, en général, le libèrent.

Ce genre d'accident est surtout fréquent avec de jeunes légumineuses fraîches comme le trèfle ou la luzerne.

Pour en savoir plus afin de toujours mieux conduire votre élevage

cliquez  ICI

 

Neozelandais.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories