Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 18:29

Nain chinchilla

                   VEILLER A UNE BONNE INSTALLATION DU CLAPIER


L'élevage du lapin obéit à des règles gé­nérales applicables à toutes les formes d'éle­vage, familiales, amateurs et professionnels.

L’éleveur familial qui recherche un joli rôti pour son repas du dimanche. L'amateur qui  élève pour le seul plaisir d'avoir le plus beau sujet à une exposition. Le pro­fessionnel qui produit quelques centaines de sujets par an, doit obéir à ces quelques règles.

Trop souvent, dans de nombreux clapiers, qu'ils entrent dans une de ces catégories, ou bien du fermier qui se rapproche du pro­fessionnel, il se produit des hécatombes de jeunes lapereaux qui peuvent faire croire que le lapin est un animal très difficile à élever, ce qui est absolument faux. Que penserait-on d'un éleveur qui ne nettoierait jamais son étable ou son écurie, qui donnerait à manger n'importe quoi et n'importe quand à ses vaches ou à ses chevaux ?

                                                                   LE LOGEMENT

Il y a plusieurs façons de concevoir le lo­gement.

Construire soi‑même son clapier, ce qui n'est pas à la portée de tout le monde, soit qu'on n’en ait pas les moyens, le temps, la capaci­té, l’outillage ou la place.

Le plus souvent on aura intérêt à acheter un clapier chez un spécialiste qui vous four­nira du matériel standard permettant de vous agrandir.

Toutefois, il y a trois sortes de clapiers : en bois, fibre‑ciment et ciment. De tous, le meilleur est le bois parce qu'isotherme.

Le ciment présente l'inconvénient d’étre un peu froid l'hiver ; l'humidité de l'air et la res­piration des lapins se condensent sur les parois. L'été, le ciment est trop chaud.

Quelles sont les bonnes dimensions des cases  ?

Pour les races moyennes (Fauves de Bourgogne, Blanc de Vienne, etc.), 60 cm sur 80 cm et 50 cm de haut. Pour les petites races (russes et autres), 60 cm sur 60 cm et 50 cm de haut.

Votre clapier étant acheté, comment  le monter ? Quelle orientation lui donner ?

Si vous disposez d'un hangar éclairé, la question ne se pose pas.

A défaut, il faudra orienter le clapier à l'est ou au sud‑est, jamais au sud, ni à l'ouest. L'orien­tation au nord est préférable aux deux autres car si le lapin ne souffre pas du froid en hi­ver à cause de sa fourrure, on aura la pos­sibilité d'abriter les cases avec des toiles ou des paillassons.

Il est possible d’obtenir des naissances au mois de février sans qu’il y ait des pertes dans les nids. Alors que l'été, le lapin est obligé de su­bir la chaleur souvent à l’origine d’accidents.

Le clapier étant monté à l'est ou au sud-­est, il faudra prévoir un auvent afin de pou­voir assurer le service commodément par temps de pluie. Cet auvent devra protéger la façade sur deux mètres, de façon à pouvoir circuler à l'abri avec une brouette pour faire la distribution de nourriture ou procéder au nettoyage des cases par tous les temps.

Dans l'installation d'un clapier fonctionnel, on aura intérêt à cimenter le sol sur une largeur de deux mètres afin de pouvoir faciliter le service pour le nettoyage du sol et même la récupération du fourrage ou de la paille tom­bée à terre, chose impossible  pour des raisons sanitaires, sur le sol est en terre battue.

Le clapier étant acheté, mon­té, orienté convenablement, avec un abri au‑dessus et s'avançant de deux mètres sur toute sa lon­gueur, le sol étant en dur sur cette même largeur, il nous res­tera à meubler l'intérieur des cases avant de loger nos futurs reproducteurs, afin qu'ils puissent y trouver un confort suffisant pour leur per­mettre de se reproduire dans les meilleures conditions d'hygiène.

Il convient de ne pas oublier que le lapin est un animal  propre et qu'il éta­blira ses toilettes dans un coin de la case. Si celle‑ci n'est pas nettoyée régulièrement, soit au minimum chaque semaine, le fumier s'accumulera et la pauvre bête devra vivre dans ses ex­créments, ce qui entraînera le cycle infernal des maladies.

Il est donc indispensable de mettre en place sur le ciment, un caillebotis dont les lattes seront espacées de 1 cm et rabotées pour un meilleur respect des mesures d’hygiène.

Avec ce plancher, les crottes passeront entre les lattes et le lapin sera toujours au sec ; une poignée de paille complètera sa couche.

On doit maintenant installer sa mangeoire. Evitez les mangeoires en ciment, dont la manipulation n'est pas très commode et la désinfection encore moins.

En plus de la mangeoire, le râtelier est indispen­sable pour les fourrages et surtout les four­rages verts qui fermentent rapidement. Souvent, la mortalité au clapier n'a pas d'autre cause qu'une météorisation (ventre gonflé) due à la fermentation de la verdure ingérée par le lapin. On trouve dans le commerce des râteliers très simples et fonctionnels qui évitent bien des déboires et permettent d’économiser le fourrage.

Il faut évidemment compléter le petit mobilier de case par l'indispensable abreuvoir. Pour obtenir de beaux et nombreux  la­pereaux, il est indispensable que la mère donne beaucoup de lait, et pour ce faire, il faut absolument nécessaire de lui donner à boire à volonté et en permanence.


Rex russe

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans LAPINS
commenter cet article

commentaires

logo design help 09/02/2010 12:49


The good thing about your information is that it is explicit enough for students to grasp. Thanks for your efforts in spreading academic knowledge.


Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories