Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 17:56

Canari jaune JM 2


Photo Jean-Marc.


EVITER AUX OISEAUX D’ETRE INCOMMODES


 
Lorsque les oiseaux ne sont pas en bonne santé, dans la plupart des cas il s'agit moins d'une maladie que d'une indisposition provoquée par une alimentation non appro­priée, un logement irrationnel ou une exposi­tion des oiseaux à des courants d'air, ou même par une exposition trop longue au rayons solaires sans possibilité d'abri. L'in­suffisance de certains principes nutritifs et de vitamines, l'influence néfaste de loge­ments trop exigus, les suites de refroidissements soudains ou de coups de chaleur ont une répercussion sur l'orga­nisme animal et le mettent en difficulté, même lorsque tout cela ne fait pas surgir de vraies maladies. L'indisposition d'un oiseau a pour effet de provoquer des symptômes qui ne peuvent pas échapper à l'oeil obser­vateur d’un amateur d'oiseaux expérimenté :

croissance retardée des jeunes;‑ perte de poids de l'adulte ; ‑ faiblesse, - indolence, somnolence; ‑ cessation du chant; ‑ troubles intestinaux; ‑ fausse mue; - sterilité; - respiration difficile; - écoulements aux yeux et aux narines; - perte de l'appétit.

Pour ce qui concerne les suites d'une ali­mentation non appropriée, il convient encore une fois de rappeler que les mélanges de graines ne comprennent pas toutes les sub­stances nutritives dont l'organisme de l'oi­seau a besoin et que, par conséquent, on doit les compléter avec d'autres nourritures qui soient à même de combler ces lacunes.

A part la pâtée, à administrer à l'époque de la reproduction, on ne doit, par exemple, jamais laisser manquer les canaris de biscuit spécial à l'oeuf, de grit, d'os de seiche et de quelques préparations vitaminées. En toutes choses, il faut avoir un peu de bon sens dans l'applica­tion des règles générales; on ne doit jamais suivre l'exemple du naïf qui, en croyant hâter la guérison, voulut vider la bouteille du remède en une seule fois.

L'espace vital à la disposition de l'oiseau doit être proportionné à son besoin d'exer­cice. Pouvoir bouger librement est impor­tant pour n'importe quel oiseau et à toutes les périodes de sa vie, mais cela prend une importance particulière pour les jeunes qui doivent pousser dans des conditions de mi­lieu correspondant le plus possible aux né­cessités de la croissance.


Diamant Mandarin

Le nettoyage du logement a une impor­tance que ne peuvent négliger que les sots, en se rappelant peut‑être de quelques oi­seaux qu'ils ont vus prospérer malgré la sa­leté.

La propreté a une influence directe sur la santé de l'oiseau pour éviter notamment les troubles de l'appareil digestif ainsi que les affections des pattes qui ont pour origine la saleté déposée sur le fond de la cage ; elle a aussi une influence indirecte sur les risques d'in­festations parasitaires. Inutile de parler de l'aspect pas du tout convenable d'une cage où le nettoyage est négligé, et de l'odeur désagréable qu'elle répand tout autour.

Quant aux courants d'air, ils constituent un des plus graves dangers auxquels peuvent être exposés les oiseaux. Rhumes, bronchi­tes chroniques avec perte de la voix, pneu­monies; toute la gamme des affections de l'appareil respiratoire et vocal tirent souvent origine d'une distraction de l'éleveur qui permet à ses oiseaux de rester exposés à un courant d'air. Celui‑ci est toujours nuisi­ble pour les oiseaux, mais extrêmement grave lorsqu'ils ont pris leur bain et restent sur les perchoirs dans l'attente que sèche leur plumage. Un éleveur digne de ce nom ne permettra jamais que ses canaris restent exposés, même pendant quelques instants, à un courant d'air.

La lumière du soleil a une importance vi­tale pour tout le monde ; par conséquent, même pour les oiseaux,  il faut faire en sorte que la limite avantageuse ne soit pas dépassée. Tout ce qui est ex­cessif est nuisible, d'une façon plus ou moins accentuée. Trop de soleil peut provo­quer un coup de chaleur chez les oiseaux comme chez les hommes. Nombreux sont les canaris qui, laissés au soleil ardent de l'été, sans possibilité d'abri, perdent la voix, tombent malades et meurent.

Une cage exposée aux rayons solaires doit toujours donner la possibilité aux oi­seaux qu'elle contient, de se porter dans une zone d'ombre lorsqu'ils en ont besoin.

Nous avons encore une fois passé en re­vue les règles fondamentales de conduite de l'élevage qui mettent les amateurs d'oiseaux à même de regarder le futur avec confiance, libérés des craintes de troubles et de mala­dies pour leurs petits protégés.

Respecter ces règles ne se fait pas seulement par souci d'égoïsme et d'économie; c’est aussi un devoir précis pour qui prend la res­ponsabilité de soigner la vie de certaines créatu­res, petites et modestes, mais qui n’en sont pas moins des créatures vivantes.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean Marc 08/03/2010 20:12


paragraphe 1 : amateurs croiseaux
paragraphe 4 : rexemple du naïf
bien évidemment des fautes de frappe, j'ai cru bon de le signaler pour une éventuelle correction; bonne soirée et encore merci pour ces articles .


Exotic 09 04/03/2010 20:25


Bonsoir ,

Un petit passage pour venir te saluer .....en ce moment c'est un peu difficile de trouver le temps de venir sur les blogs car mais le boulot , les oiseaux et bien d'autres choses font que les
journées sont trop courte ...

Je te souhaite une agreable soirée et a bientot


Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories