Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 16:17



LES DÉVIATIONS DU BRÉCHET

 

Voilà un sujet dont il a été souvent question et qui reste d'actualité car des problèmes demeurent chez certains colombiculteurs où il n'est pas rare de trouver la moitié des jeunes atteints de déformation osseuse.

Rappelons avant tout que c'est presque toujours l'alimentation qui est en cause, et que ni les graines ni le bloc-sel ne sont capables d'apporter les éléments nutritifs nécessaires à une ossification convenable, notamment chez les sujets lourds et à plus forte raison très lourds, surtout s'ils ont une poitrine très développée.

Pour ces raisons, il est vivement recommandé de donner pendant toute la saison de reproduction, à titre préventif, et quel que soit le régime alimentaire utilisé, un complément phosphocalcique ainsi qu'un composé vitaminé apportant notamment la vitamine D. La distribution dans l'eau de boisson est la plus rationnelle car elle est d'une grande souplesse, et oblige tous les oiseaux à absorber quotidiennement les éléments qui leur sont nécessaires.

Les déviations du bréchet peuvent avoir d'autres causes que le manque de certains éléments nutritifs, mais elles sont beaucoup plus rares.  Il faut néanmoins citer l'état sanitaire s'il est très déficient, une prédisposition héréditaire marquée, et aussi les effets d'ordre mécanique.  Nous entendons par là le fait que les pigeonneaux dont le bréchet est encore souple, doivent impérativement reposer dans un nid de forme convenable et garni d'une litière douce ; il semble d'ailleurs que la forme prime sur la nature de la garniture.

A partir du moment où les pigeonneaux se tiennent convenablement sur leurs pattes, et qu'ils se couchent normalement sans vraiment s'affaler, les risques d'ordre mécanique sont nettement moins grands.

Si des précautions sont prises en matière de correctifs alimentaires, ainsi que dans la conception et la garniture des nids, les cas de déformation du bréchet doivent rester rares, voire même exceptionnels, à condition que le sevrage se soit passé dans des conditions convenables.

Cette période reste en effet délicate pour les pigeons comme pour les autres animaux, et on nous a signalé à diverses reprises, des cas de déviation du bréchet intervenant après que les jeunes pigeons soient devenus autonomes.  C'est une constatation que nous n'avons pour notre part, jamais faite.  Il faut certainement en rechercher les causes dans un état sanitaire précaire (attention notamment au parasitisme), ainsi que dans les conditions d'élevage qui ne permettraient pas aux pigeonneaux de s'épanouir normalement (vérifier en particulier qu'ils peuvent accéder sans difficulté aux mangeoires et abreuvoirs).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Basse-cour et volière
  • Basse-cour et volière
  • : Documentation pratique permettant d'élever de façon rationnelle : volailles, pigeons, lapins, oiseaux de parc, de cage et de volière.
  • Contact

Nombre de pages vues 01/07/2014

 

1.373.050 

 

Mois record :

37.034  (05.2012)

Recherche

Visiteurs en ligne

Internat. ouvert le 14.04.09

free counters

Texte Libre

 

Catégories